La poutargue, un délice Méditerranéen


En France, c'est à Martigues, non loin de Marseille, que l'on prépare la poutargue. Une grande fierté que l'on l'appelle d'ailleurs le “Caviar Martégual” ou “Caviar de la Méditerranée”. Elle provient aussi d'autres pays de la Méditerranée comme la Grèce où l'on s'en sert pour la préparation du tarama, la Turquie, l'Italie par exemple mais on en produit désormais au Canada ou  en Australie. Qu'est ce que c'est au juste et comment déguste-t-on cette spécialité?

La poutargue, ce sont d'abord des oeufs de muge ou de mulet séchés puis salés avant d'être conservés dans de la cire d'abeille. Ce procédé permet de conserver et protéger les oeufs. N'achetez jamais une pourtargue qui a été déjà tranchée ou dont la cire aurait été abimée au point d'apercevoir les oeufs. Une poutargue se conserve au frais environ six mois. Une fois ouverte, emballez-la dans du film alimentaire.
Certains amateurs me disent préférer les poutargues à la couleur plus prononcée, presque brune, car plus goûteuse. Sachez qu'il existe aussi de la poutargue déjà râpée vendue en sachet. C'est un peu moins cher donc intéressant si l'on veut l'utiliser sur des préparations.

Pour la consommer simplement, coupez-la en tranches fines, enlever la cire, faites griller des petites tranches de pain. Posez vos lamelles de poutargue, un peu de citron et hop! Avec un champagne rosé, l'accord est parfait (n'abusez pas, c'est dangereux pour la santé).

En Italie, je l'ai dégustée râpée sur des pâtes al dente à l'huile d'olive et au citron : c'est simple et excellent. Vous pouvez aussi préparer des petites pommes de terre vapeur saupoudrées de poutargue râpée, une jolie salade verte, laitue et roquette par exemple, arrosée d'un jus de citron, d'huile d'olive et d'un tour de moulin de poivre.


La poutargue est un produit disponible dans ma boutique 




Vous avez aimé? vous aimerez peut-être...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
09 10 11 12
Blogging tips