Gulbenkian, un Arménien à Lisbonne

  
Grand homme d'affaires Arménien, Calouste Sarkis Gulbenkian a passé une grande partie de sa vie à Paris puis à Lisbonne dans les derniers temps de sa vie. Des années de passion vouées à l'art, réunies dans une Fondation qui voit le jour en 1969 et qui réunit 6000 oeuvres. Lorsque je m'y suis rendue j'ai été stupéfaite par l'ampleur du musée et par la finesse des pièces présentées. 


Le musée en abrite deux. D'un côté l'art contemporain avec de nombreux artistes Portugais notamment. De l'autre, la Collection Permanente composée de pièces acquises par Gulbenkian réparties chronologiquement et géographiquement en deux mouvements : l'Art Oriental et l'Art Européen.


"Regarder, Voir, Percevoir" une oeuvre qui fait écho à ce questionnement récurrent qu'est le mien : notre vision est-elle celle de l'autre ? Comment regardons-nous, comment voyons-nous et comment percevons-nous ce et ceux qui nous entourent. L'exercice amusant est de demander, à des enfants par exemple, quelle forme apparaît lorsque nous regardons tel ou tel nuage. Les réponses sont toujours pleines de poésie et prouvent que chacun a une vision, une perception différente des choses.


D'autres installations, comme ces immenses photographies sont plantées ça et là dans le parc de Santa Gertrudes.


Les bâtiments ont été conçus afin d'avoir en permanence un oeil sur le parc, de larges baies agrémentées de filets filtrent la lumière doucement. Quelques fois, on peut prendre une pause, regarder au dehors, rêvasser, voir le monde autrement.


Dos à la première photo (un peu plus haut), il y a celle-ci. Je ne connais pas le nom de l'artiste mais il y a quelque chose de troublant, un véritable regard posé comme une interrogation. Qui regarde qui...


Galerie Asiatique comprenant des vases, des céramiques, des laques et d'immenses paravents qui narrent des histoires.


Art Oriental regroupant l'Egypte, L'Empire Romain, la Mésopotamie, L'Arménie, l'Europe et l'Orient Islamique. Une grande richesse d'une qualité incroyable qui s'étend jusqu'à l'art Asiatique. Ici, Une collection de lampes de Mosquée reflétées dans un jeu de miroirs.


Une petite salle fait la part belle à l'Art Nouveau et à Lalique. Dessins, croquis, pièces rares comme ce divin bijou de cheveu.


Sculptures, mots, photos de l'appartement de Gulbenkian à Paris font référence aux oeuvres présentées. 


Sublime collection de tapis et de soieries, de manteaux... La galerie Orientale est véritable ravissement. Celle réservée à l'art Européen, l'est tout autant. Gulbenkian aime l'art Français, il lui réserve une place toute particulière à Paris dans son appartement puis à la Fondation ensuite. Que de belles surprises... J'ai enfin pu faire la connaissance de nombreuses oeuvres de Boucher, Fragonard, Monet, Renoir...(La liste est très longue) et faire le tour de Diane Chasseresse du sculpteur Houdon.


"Attention : La perception exige (ou requiert) l'engagement"

Ici, la faculté de ressentir ce qui n'est pas palpable, nécessite une certaine prise de parti vis à vis de l'art. On ne vient pas voir juste comme ça, on ouvre les yeux, on prend le temps.

Bon à savoir
Une cafétéria, donnant sur une terrasse, est installée dans le Musée et propose de jolies assiettes.
Demandez un billet combiné pour les deux Musées et la galerie d'exposition temporaires.
Des concerts et des récitals sont organisés dans le hall d'entrée de la Bibliothèque certain dimanche à 12h00 et c'est gratuit !

La Fondation Calouste Sarkis Gulbenkian est au 45 avenida de Berna à Lisbonne
Elle est ouverte du mardi au dimanche de 9h00 à 17h45
Le billet d'entrée combiné pour les deux Musées et la Galerie d'Exposition Temporaire coûte 7€00 (Ce qui est peu au regard du contenu).


Vous avez aimé? vous aimerez peut-être...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
09 10 11 12
Blogging tips